Slack ou l’art de converser pour gagner en productivité

Réussir sa transformation digitale, c’est relever de nombreux défis. Socialiser les processus internes à l’entreprise en fait partie. C’est pourquoi les outils de collaboration se sont multipliés ces dernières années : discussions ou partages de documents, gestion des enregistrements ou moteurs de recherches configurables… Ces fonctionnalités ont peu à peu intégré les grandes plateformes de collaboration et de gestion de contenu, qui sont devenues de plus en plus complexes. Depuis 2014, Slack propose une nouvelle approche qui simplifie la manière de collaborer. En moins de 4 ans, l’application a été adoptée par les plus grandes entreprises du CAC 40 et rassemble déjà plus 6 millions d’utilisateurs. Faisons le point sur les raisons de ce succès.   Un outil de collaboration basé sur la conversation L’idée originale de Slack, c’est de baser l’organisation du travail des équipes sur des fils de conversations qui restent accessibles en permanence.  Cela permet d’être informé des évolutions d’un projet (discussion, documents partagés, décisions…) sans avoir participé à toutes les conversations. Le gain de productivité est énorme lorsqu’on songe qu’à l’heure actuelle l’historique des conversations d’une équipe est enfoui dans des boîtes mail. Pensez par exemple à un nouveau venu dans l’équipe qui peut remonter le fil d’un projet, sujet par sujet. L’interface intuitive permet à l’utilisateur…


Slack ou l’art de converser pour gagner en productivité

Réussir sa transformation digitale, c’est relever de nombreux défis. Socialiser les processus internes à l’entreprise en fait partie. C’est pourquoi les outils de collaboration se sont multipliés ces dernières années : discussions ou partages de documents, gestion des enregistrements ou moteurs de recherches configurables… Ces fonctionnalités ont peu à peu intégré les grandes plateformes de collaboration et de gestion de contenu, qui sont devenues de plus en plus complexes. Depuis 2014, Slack propose une nouvelle approche qui simplifie la manière de collaborer. En moins de 4 ans, l’application a été adoptée par les plus grandes entreprises du CAC 40 et rassemble déjà plus 6 millions d’utilisateurs. Faisons le point sur les raisons de ce succès.   Un outil de collaboration basé sur la conversation L’idée originale de Slack, c’est de baser l’organisation du travail des équipes sur des fils de conversations qui restent accessibles en permanence.  Cela permet d’être informé des évolutions d’un projet (discussion, documents partagés, décisions…) sans avoir participé à toutes les conversations. Le gain de productivité est énorme lorsqu’on songe qu’à l’heure actuelle l’historique des conversations d’une équipe est enfoui dans des boîtes mail. Pensez par exemple à un nouveau venu dans l’équipe qui peut remonter le fil d’un projet, sujet par sujet. L’interface intuitive permet à l’utilisateur…


Etes-vous prêt pour la gestion unifiée des terminaux desktop et mobile ?

L’explosion des usages mobiles a nécessité de la part des entreprises le déploiement d’une stratégie d’Entreprise Mobility Management (EMM) pour assurer la sécurité et la gestion des configurations des appareils. Mais avec la multiplicité des devices et des systèmes d’exploitation, la mission se complexifie. Aujourd’hui, de nouvelles plateformes de supervision permettent de gérer tous les périphériques : mobile, desktop, tablette, via une solution unique. C’est le Unified Endpoint Management (UEM).   Faut-il contrôler et sécuriser l’ensemble des terminaux mobiles et des postes de travail avec un même système ? Quels bénéfices peut-on attendre ? A qui ces solutions s’adressent-t-elles en priorité ? Faisons-le point.   De la gestion de l’appareil, à la gestion du contenu et des applications Il y a une dizaine d’années, le Mobile Device Management (MDM) a permis de surveiller et sécuriser les terminaux mobiles. L’entreprise établissait une politique à laquelle les utilisateurs étaient tenus de se conformer avant de pouvoir se connecter au réseau. En cas de perte ou de vol d’un terminal, la solution permettait de gérer à distance le verrouillage de l’appareil ou l’effacement de son contenu.   Avec l’éruption de la révolution mobile, les salariés doivent pouvoir travailler n’importe où et à n’importe quel moment, depuis un appareil professionnel ou personnel. Pour accompagner ce profond changement, il a…


Hack4Kids Experience, des sessions pour toute la famille

SECURITYMADEIN.LU, en partenariat avec la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, organise une nouvelle édition de Hack4Kids Experience, dans le cadre de la journée portes ouvertes des institutions au Grand-Duché de Luxembourg, le 24 septembre 2016.   Toc, toc – c’est la backdoor (porte dérobée). Cette expérience portera sur le hacking, l’impression 3D et elle démontrera comment, en matière de sécurité, une backdoor génère toujours des (dés)illusions. Les participants seront initiés au hacking éthique.   Ce workshop d’une demi-heure créé pour toute la famille comportera 3 sessions ; respectivement en Français, Anglais et Allemand. Les places sont limitées (seules 20 places sont disponibles en français. Inscrivez-vous dès aujourd’hui !   Pour plus d’informations, consultez: http://www.hack4kids.lu. Journée portes ouvertes Luxembourg SECURITYMADEIN.LU hack4kids People Position:  0 show_author:  Ne pas afficher Google News:  N’est pas un contenu pour Google news metadescription:  SECURITYMADEIN.LU, en partenariat avec la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, organise une nouvelle édition de Hack4Kids Experience, dans le cadre de la journée portes IT One – Nouvelles technologies, le monde des CIO et de l’innovation au Luxembourg